ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue de Synthèse

0035-1776
 

 ARTICLE VOL 137/3-4 - 2016  - pp.301-319  - doi:10.1007/s11873-016-0304-8
TITRE
« What is the best theory of generation? » : argumentation et débats d’étudiants en médecine à la société royale de médecine d’Édimbourg au dix-huitième siècle

TITLE
« WHAT IS THE BEST THEORY OF GENERATION? » : ARGUMENTS AND DEBATES AMONG STUDENTS FROM THE ROYAL MEDICAL SOCIETY IN EIGHTEENTH-CENTURY EDINBURGH

RÉSUMÉ

Cet article propose d’aborder différemment la longue querelle de la géné- ration, qui divise les ovistes, les spermistes et les partisans de l’épigénèse tout au long des 17 e et 18 e en Europe. Plutôt que d’en définir les acteurs à partir des publiants, à savoir les médecins ou naturalistes français, anglais et européens qui contredisent les théories ovistes ou spermistes de leurs pairs, je chercherai à poser quelques ­questions en marge de cette querelle : que reste-t-il d’une querelle une fois qu’elle semble terminée ? Comment une querelle est-elle perçue par les contemporains qui auraient un accès fragmentaire à la querelle ? Quel est le rôle des querelles scientifiques dans l’éducation des médecins ? Je traiterai ces questions en analysant quatre dissertations rédigées par les étudiants en médecine de la Royal Medical Society d’Édimbourg au 18 e siècle.



ABSTRACT

This article proposes a different approach to the long generation contro- versy that divided naturalists in eighteenth-century Europe between those in favour of preformationism, on the one hand, and supporters of the theory of epigenesis on the other. This controversy has mostly been studied through the publications of the intel- lectual elite, that was constituted of medical doctors, natural historians, philosophers, and theologians. Rather than reviewing the ideas and antagonisms of the direct agents of the controversy, I will attempt to approach it from the margins. What is the legacy of a long-term controversy when it seems to be over? How was such an extended controversy perceived by contemporaries that would only have a fragmented access to quarrel? What is the role of scientific disputes in the education of doctors? I will address these questions by analyzing four essays written by medical students of the Royal Medical Society of Edinburgh.



AUTEUR(S)
Sophie VASSET

MOTS-CLÉS
Génération, formation médicale, Écosse du dix-huitième siècle, Société Royale de Médecine.

KEYWORDS
Generation, medical education, eighteenth-century Scotland, Royal medical society of Edinburgh.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (269 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier